emoji Êtes-vous prêt à mieux dormir ? Livraison gratuite sur TOUT le site
Chambre aux tons roses

Pourquoi humidifier sa chambre ?


Les petits maux de l'hiver sont le plus souvent liés à une atmosphère trop sèche à l'intérieur. À cette saison, l'air extérieur est froid, peu chargé en eau. Même en aérant régulièrement, il est difficile d'obtenir un taux d'humidité dans l'air correct dans votre logement. C'est d'autant plus le cas lorsque vous chauffez votre intérieur. Ce dernier assèche particulièrement l'air ambiant. Il est alors indispensable de tout mettre en œuvre pour apporter un peu de fraîcheur dans vos pièces, surtout dans les chambres. Lematelas.fr vous explique comment faire.

Comment savoir si l'air de sa chambre est trop sec ?

Le taux d'humidité de l'air conseillé est compris entre 30 et 50 % dans une maison ou un appartement. Sous ce seuil, il devient néfaste pour la santé. Il est donc important de s'alerter au moindre signe.

Chambre avec meubles et tête de lit en bois

De la poussière s'accumule

Lorsque l'air est trop sec, il n'est pas rare de voir la poussière s'accumuler sur les meubles. Elle est également présente dans l'atmosphère intérieure, en importante concentration. En plus de devenir gênante pour l'hygiène du logement, elle peut provoquer des inconforts au niveau respiratoire. Il vous faut alors l'éliminer le plus rapidement possible en époussetant les surfaces et en aérant les pièces.

Le mobilier et les revêtements se détériorent

Le bois est très sensible aux changements d'hygrométrie. Sous le seuil de 30% d'humidité, il peut se fissurer ou se déformer. Vos meubles, votre sommier ou votre parquet présentent rapidement ce genre de signes en pareil cas. C'est également le cas des peintures, du plâtre et/ou du papier peint mais aussi des portes et des fenêtres. Vous pourriez par exemple avoir des difficultés à les ouvrir.

De petits inconforts surviennent

En plus d'abîmer vos meubles, un trop faible taux d'humidité dans l'air peut occasionner des inconforts. Il n'est pas rare, par exemple, de voir des instruments de musique se désaccorder. De l'électricité statique est également observée. Elle peut se montrer désagréable, voire invalidante à l'excès pour les personnes sensibles. Certaines personnes peuvent même faire des malaises.

Une mesure précise avec un hygromètre

Après avoir observé de nombreux signes, vous pouvez vérifier la valeur exacte de l'humidité ambiante à l’aide d’un appareil appelé hygromètre. Il indique ce taux en temps réel. Sous la barre des 30%, il vous faut agir sans tarder.

Bon à savoir : le chauffage est la principale cause d'assèchement de l'air. En hiver, lorsque ces appareils fonctionnent au maximum, ils peuvent faire baisser à 25 % l'humidité de votre pièce

Quels sont les risques d'un air trop sec ?

La sécheresse de l'air, et donc un faible taux d'humidité est néfaste pour la santé.

Un assèchement des muqueuses respiratoires

Pour bien respirer, le système respiratoire doit pouvoir compter sur une atmosphère saine, dotée d'une humidité d'au moins 40 à 50% . Dans le cas contraire, la peau se dessèche pouvant ensuite causer différentes irritations :

Les rhinites ou les rhumes deviennent chroniques. Privées d'eau, les muqueuses des voies respiratoires sont enflammées, capables de s'infecter plus rapidement. Les microbes s'y accrochent alors plus facilement. Vous toussez plus souvent, votre gorge peut être douloureuse sur la durée.

Pour les personnes fragiles, cette situation peut devenir dangereuse. Les risques de problèmes respiratoires sont importants. C'est le cas pour les asthmatiques ou les personnes allergiques. Ces derniers peuvent être pris d'essoufflements ou d'une sensation de serrement au niveau de la poitrine.

Une peau déshydratée

La peau souffre également de cet assèchement. Manquant d'hydratation, vous pourrez voir apparaître des irritations ou de l'eczéma. Vos lèvres peuvent également se gercer. C'est également le cas pour vos yeux. Ils peuvent piquer, sembler secs.

De la fatigue, de l'inconfort

Vous pouvez ressentir de la fatigue ou souffrir de petits inconforts :

Sensation de bouche sèche,

Impression de soif persistante,

Migraines chroniques.

Un danger pour les plus jeunes

Pour les bébés et/ou les jeunes enfants, les risques sont particulièrement importants. Très sensibles, ils peuvent avoir des difficultés à respirer ou tousser. Il est donc crucial de purifier l'air de leur chambre très régulièrement.

Les avantages d'une chambre bien humidifiée

Chambre spacieuse et moderne

L'atmosphère intérieure de votre logement, plus particulièrement des chambres, doit rester saine en toute occasion pour préserver votre santé. Dans une chambre chauffée à 20°c environ, le taux d'humidité idéal se situe entre 40 et 50%. Avec une température de la pièce plus basse, cette valeur peut descendre à 35 %. Cela permet à votre corps de disposer de bonnes conditions, vous permettant ensuite de mieux dormir

Le conseil de Marc, responsable secteur "Literie" chez lematelas.fr : Ne dépassez pas 60 % d'humidité. Il convient néanmoins de ne pas trop humidifier la chambre au risque de voir apparaître de la moisissure ou des tâches sur votre surmatelas ou sur votre linge de lit.

Une chambre saine pour un sommeil de qualité

En présence d'une humidité de 50 % environ dans la chambre adulte comme dans celle d'un enfant, les muqueuses ne souffrent pas d'irritations. Votre respiration est normale, vous n'êtes pas réveillé par des phénomènes de toux ou de nez bouché. Votre sommeil est alors paisible.

Une literie en parfait état, durable et confortable

En contrôlant ce taux dans la chambre à coucher, vous veillez à prendre soin de votre literie :

Votre matelas ne souffre pas d'un excès d'humidité. Il s'aère facilement, permettant d'évacuer la transpiration nocturne. C'est d'autant plus le cas si vous optez pour une protection literie adaptée.

Il en va de même pour le choix de votre surmatelas.

Votre linge de lit, housse de couette et/ou draps housse par exemple, parfaitement sec, ne favorise pas le développement d'acariens ou de bactéries.

Comment humidifier sa chambre ?

Chambre lumineuse avec deux fenêtres

Pour améliorer la qualité de l'air d'une chambre en l'humidifiant, différentes solutions sont à votre disposition. Certaines sont ancestrales, d'autres s'appuient sur des appareils, dits humidificateurs.

Prendre l'habitude de bien aérer

En présence d'un air sec, seule une bonne aération est efficace. Elle permet de le renouveler en faisant entrer de l'humidité. Elle doit donc être réalisée en été comme en hiver, en ouvrant en grand vos fenêtres une fois par jour, pendant 5 minutes au minimum.

Ajouter des récipients d'eau dans la chambre

Utilisée depuis des décennies, la technique de la casserole d'eau chaude est efficace. Il s'agit ici de placer un récipient contenant de l'eau chaude à proximité d'une source de chaleur. Peu à peu l'eau s'évapore, humidifiant au passage l'air de la pièce. Soyez cependant attentif avec cette méthode. Elle ne convient pas à une chambre d'enfant, se révélant dangereuse durant les premières minutes, lorsque l'eau est encore très chaude.

Bon à savoir : Ne placez pas le contenant trop près du lit. Pour éviter de mouiller votre couette, votre oreiller ou votre parure de draps, évitez de placer la casserole trop près du couchage. Vous pourriez oublier sa présence une fois endormi puis la heurter, la renversant alors sur vous.

Suspendre une serviette mouillée

Elle aussi considérée comme une technique de grand-mère, celle de suspendre des serviettes mouillées à proximité d'une source de chaleur fonctionne bien.

Utiliser un humidificateur

L'humidificateur est plus pratique, plus innovant. Placé dans la pièce, cet appareil est capable d'atteindre le taux d'humidité souhaité en quelques heures à peine. Il en existe différents types :

Certains fonctionnent avec de la vapeur chaude. L'eau est chauffée dans une cuve puis refroidie au moment de sortir sous forme de vapeur.

D'autres sont dotés d'un filtre imbibé d'eau sur lequel est soufflé de l'air. Ce dernier se charge alors d'humidité à son passage pour la libérer ensuite dans la chambre.

Les humidificateurs par ultrasons travaillent à partir de micro vibrations de l'eau. Ces dernières permettent d'obtenir des gouttes, ensuite envoyées dans l'air grâce à une ventilation

L'importance d'humidifier une chambre bébé

Bébé dormant à poings fermés

Dans la chambre de bébé, un air sec peut avoir des conséquences sur le bien-être de son petit occupant. Son nez peut régulièrement se boucher, une toux peut s'installer, etc. L'enfant est alors gêné pour jouer ou même pour dormir. En apportant de l'humidité à sa chambre, vous contribuez à sa bonne santé :

Ses capacités respiratoires sont préservées.

Ses yeux ne sont pas irrités, le risque de voir apparaître une conjonctivite est diminué.

Grâce à l'humidification de ses muqueuses, le nourrisson est moins sensible aux infections nasales, aux bronchites.

Sa peau reste hydratée.

Si vous utilisez un humidificateur dans la chambre de votre enfant, pensez à l'entretenir avec soin, à renouveler quotidiennement l'eau. Dans le cas contraire, des moisissures ou bactéries pourraient proliférer.

Bon à savoir : La température de la chambre bébé doit être comprise entre 18 et 20°C. Il est important de rafraîchir, d'aérer régulièrement sa chambre pour lui permettre de bénéficier d'un air sain. La température ne doit pas non plus dépasser les 20°C pour favoriser sa respiration.

Humidifier l'air sec de votre chambre ou de celle de votre bébé favorise le bien-être, améliore la santé. Pour mieux dormir, vous devez être particulièrement attentif à ce point, détectant le moindre signe.

Fermer