Des masques connectés pour aider à dormir

Le sommeil est devenu un problème de société. C’est aussi un business fleurissant pour les start-up. Celles-ci ont décidées de nous aider à mieux dormir en utilisant la technologie.

Nous dormons une heure trente de moins par nuit qu’il y a 50 ans. Les causes ? Le stress, le travail, les écrans… Autant de facteurs qui ont un impact sur la qualité de notre sommeil. Ce problème quotidien, qui touche de nombreux individus, est cependant le moteur de nombreuses start-up qui recherchent des solutions adaptées pour améliorer notre vie.

Voici un exemple innovant : le masque connecté !

Mieux dormir - masque connecté
http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0204278974979-des-masques-connectes-pour-mieux-dormir-1108331.php#xtor=RSS-38

La start-up polonaise Intelclinic a remporté le prestigieux prix des start-up à la conférence Le Web en 2013, la grande manifestation annuelle du numérique à Paris. Elle commercialisera Neuroon, son masque de sommeil, au troisième trimestre 2015. La promesse de ce produit est d’optimiser les périodes de repos, en favorisant le sommeil « polyphasique », c’est-à-dire découpé en plusieurs périodes, plutôt que le sommeil « monophasique », c’est-à-dire d’une seule traite. L’inspiration de ce produit provient de l’exemple de Léonard de Vinci qui, disait-on, dormait 20 minutes toutes les quatre heures dans son lit.

En France, c’est la start-up Dreem qui prépare son masque. Elle prévoit de le commercialiser en 2016. La différence ? Pas question de découper le sommeil, l’idée est d’améliorer les périodes de sommeil profond ou sommeil réparateur afin de favoriser les moments de consolidation de la mémoire, la régénération cellulaire et la libération des hormones.

On vous tient au courant ! En attendant, pour bien dormir, rien ne veut un bon lit.

 

Remonter