emoji -10% suppl. sur tout le site, même sur les promotions, avec le code BLACKFRIDAY
Mère faisant du cododo avec son bébé

Pourquoi faire du cododo ?


Après sa naissance, bébé ne parvient pas toujours à se rassurer durant son sommeil. En plus d’être réveillé par la faim, il peut avoir besoin de câlin ou simplement de la présence de ses parents. La pratique du cododo permet de répondre à cette problématique. Couché dans la chambre parentale, dans un berceau pour bébé, le nourrisson ressent leur présence, s’apaise à leur contact. Les bienfaits sont d’ailleurs multiples pour chacun. Lematelas.fr vous explique pourquoi.

Qu’est-ce que le cododo et comment bien le pratiquer ?

On appelle cododo la technique consistant à dormir avec son bébé, dans la même chambre. Ce dernier peut alors être placé dans le lit de ses parents ou dans un berceau accolé.

Bébé dans son berceau

Le principe du cododo

Pour être pleinement disponibles dans la nuit, les parents choisissent d’installer leur nouveau-né dans leur chambre à coucher. Ils ont alors le choix entre différentes possibilités :

L’enfant peut être placé dans le lit parental entre chaque adulte, ou sur le côté du couchage. Il convient néanmoins d'installer une ou plusieurs barrières pour sécuriser l'ensemble.

Il peut au contraire dormir dans un lit « cododo » évolutif, spécialement pensé pour être juxtaposé à celui des parents. Il s'agit le plus souvent d'un couffin bébé ou d'un berceau.

Les règles de sécurité à respecter

Si le cododo permet de gagner en sécurité en dormant à proximité du bébé, dans la même chambre, cette technique doit être pratiquée en suivant quelques règles :

Le nourrisson doit toujours être installé dans un lit enfant sécurisé. Il ne doit pas pouvoir en tomber ou être coincé entre le bord du couchage et le matelas par exemple.

Le matelas doit être ferme, offrant un bon soutien à son corps encore très fragile. Il doit aussi être parfaitement plat pour ne pas créer de courbure au niveau de sa colonne vertébrale. Il en est de même pour son sommier.

La température de la chambre doit être comprise entre 16 °C et 18 °C pour permettre une bonne respiration. L’enfant, lui, ne doit pas être trop couvert. Une gigoteuse suffit à le maintenir au chaud.

Évitez également d’autoriser la pièce à vos animaux de compagnie. Leurs poils pourraient obstruer les voies respiratoires du petit.

Ne fumez pas dans la chambre et aérez-la régulièrement. Un air sain est primordial.

Si vous dormez dans le même lit, ne prenez pas de médicaments ou d’alcool. Vous pourriez bouger exagérément durant votre sommeil, risquant de vous déplacer sur l’enfant et de le blesser.

Ne laissez jamais votre enfant seul dans un grand lit si vous n'avez pas ajouté de barrières.

Le conseil de Louise, chef de secteur « literie enfant » chez lematelas.fr : ne couvrez pas le nourrisson avec une couverture ou un drap. La gigoteuse est le seul accessoire utile dans le lit de votre enfant. Un drap, une couverture ou un oreiller peuvent se montrer dangereux. Si bébé bouge, ces derniers peuvent venir recouvrir son visage, risquant de l’étouffer.

Quels sont les avantages du cododo ?

Bébé rieur

La technique du cododo est encore souvent mal connue, parfois vue comme dangereuse. Elle offre au contraire de nombreux avantages lorsqu’elle est pratiquée en suivant les recommandations des professionnels de santé.

Bon à savoir : coucher bébé dans la chambre des parents durant les premiers mois La Haute Autorité de Santé recommande aux jeunes parents de dormir dans la même pièce pendant les 6 premiers mois de vie de leur nourrisson. Elle conseille cependant d’opter pour des lits séparés.

Il apporte de la sécurité aux parents comme à l’enfant

Bébé est particulièrement fragile lors des premiers mois. La mort subite du nourrisson touche encore trop de jeunes enfants au début de leur vie. Elle se manifeste par un arrêt brutal de la respiration sans raison particulière. Manquant d’air, le petit peut alors étouffer. Grâce à la pratique du cododo, ce risque est limité pour deux raisons :

  1. Les parents étant situés à proximité, ils peuvent plus rapidement détecter les premiers signes. Ils agissent ensuite sans tarder.
  2. Les parents étant situés à proximité, ils peuvent plus rapidement détecter les premiers signes. Ils agissent ensuite sans tarder.

Cette pratique peut également permettre au nourrisson de trouver son rythme. En dormant à côté d’adultes, au cycle de sommeil bien régulier, il a tendance à imiter inconsciemment le leur. Il réussit plus rapidement à faire la différence entre le jour et la nuit, réussissant à dormir de longues heures consécutives et à moins se réveiller.

Il offre un gain de confort

Durant les premières semaines de sa vie, bébé ne fait pas ses nuits. Il se réveille plusieurs fois pour s’alimenter ou pour indiquer un inconfort. Le rôle des parents est alors de répondre à ses besoins, en se levant pour préparer un biberon, pour le changer ou pour le réconforter. En adoptant la technique du cododo, vous gagnez en confort sur différents points :

Grâce à cette proximité, il est facile de le réconforter, de l’aider à se rendormir. Vous pouvez vous allonger à ses côtés, même s’il est placé dans un berceau « cododo ». Il n’est pas ici nécessaire de vous lever. Cela favorise ensuite votre propre endormissement tout comme votre capacité à récupérer.

Si vous allaitez votre enfant, le cododo vous évite d’avoir à vous lever, il favorise les tétées nocturnes. Bébé peut s’alimenter durant son sommeil, vous vous reposez dans votre lit pendant le même temps.

Rassuré par votre présence, le petit souffre généralement moins du stress en cododo. Ses pleurs sont souvent plus limités comparativement à un enfant dormant seul dans sa chambre.

Il permet de tisser des liens forts avec votre bébé

Récemment séparé du lien spécial créé pendant la grossesse avec sa maman, le nourrisson peut avoir besoin de plus de proximité pour s’apaiser. Grâce au cododo, cette fusion se poursuit. Parents et enfant profitent chacun de la présence de l’autre pour s’apprivoiser, pour apprendre à mieux se connaître, en toute sécurité.

En quoi le cododo peut-il être dangereux ?

Bébé dormant à poings fermés

Parfois mal compris, le cododo peut faire peur. Certains parents craignent d’étouffer leur enfant sous leur poids pendant la nuit ou de le voir chuter. Ces risques existent, mais restent minimes si toutes les précautions sont prises, si toutes les règles de sécurité sont parfaitement suivies.

La peur de l’étouffement

Profondément endormi, le parent peut manquer de vigilance pendant la nuit ou bouger très fréquemment. Le risque est alors d’étouffer le bébé. Il convient donc de faire preuve de sécurité au moment de mettre en place la technique du cododo au quotidien :

Si l’un des parents prend des médicaments (somnifères par exemple) ou consomme de l’alcool, mieux vaut le faire dormir seul, loin du nourrisson.

Il est conseillé d’opter pour un lit bébé, en le plaçant contre celui des parents. Chacun profite ainsi de son propre espace, tout en restant très proche les uns des autres. Cela permet d’éloigner le petit de votre couette, de votre oreiller.

Nous vous conseillons d’équiper son espace avec du matériel adapté. Le matelas bébé doit par exemple être ferme, favorisant une bonne respiration.

Associez également à son lit, un drap-housse bébé de la bonne taille. Le linge sera ainsi parfaitement tiré, ne risquant pas de recouvrir sa tête.

Le risque de chute

Autre inquiétude majeure des parents, celle du risque de chute. Là encore, le cododo s’avère sans risque s’il s’accompagne de quelques précautions :

Vous pouvez par exemple installer une barrière de lit ou le placer dans un lit à barreau sécurisé.

Ne placez jamais l’enfant au bord de votre lit, surtout si vous quittez la pièce ou si vous vous éloignez de quelques mètres.

Lorsqu’il dort seul, sans surveillance, pendant les siestes notamment, il est préférable de le placer dans un berceau fermé ou sur un matelas à même le sol.

Quand et comment arrêter le cododo ?

Bébé debout dans son berceau

Pendant les 6 premiers mois de la vie de votre enfant, le cododo est recommandé. Passé cet âge, il est conseillé d’y mettre fin pour permettre à votre bébé de gagner en autonomie et aux parents de retrouver de l’intimité. De même, à 6 mois, les risques de mort subite diminuent considérablement. Vous pouvez donc relâcher votre vigilance à ce sujet en le plaçant dans un lit bébé. Pour autant, il n’existe pas de période idéale pour arrêter. Chacun doit être prêt à passer ce cap.

Le cododo permet à l’enfant de se sentir en sécurité en étant proche de ses parents. Au moment de regagner sa chambre pour la nuit, il peut se sentir perdu. Pour ne pas perturber le bien-être ou le sommeil de bébé, nous vous conseillons de faire les choses en douceur.

Habituez-le à faire ses siestes dans sa chambre

Pour faciliter la transition, il est recommandé d’installer le nourrisson dans sa propre chambre, en journée, à l’occasion des siestes. Les premiers jours, restez à ses côtés pour le rassurer. Ajoutez peu à peu de petits éléments de repères comme un mobile bébé. Ils lui permettront rapidement de reconnaître son environnement et de s’y sentir à l’aise.

Adoptez un petit rituel rassurant pour le coucher

Les rituels sont apaisants pour un jeune enfant. Ils lui permettent de se situer dans le temps pour mieux se préparer à la séparation. Il est ensuite plus facile d’aborder sereinement le coucher. Vous pouvez choisir de lire une histoire, de chanter ou même de le masser.

Le cododo est une technique rassurante pour l’enfant comme pour les parents. Jusqu’aux 6 mois de l’enfant, cela permet de gagner en confort, en sécurité. Simple à mettre en place, cette technique doit cependant s’accompagner de quelques règles afin d’offrir à chacun un moment de repos bien mérité.

Fermer