emoji Êtes-vous prêt à mieux dormir ? Livraison gratuite sur TOUT le site
oreillers

Comment trouver l’oreiller qui me convient ?


Nous passons près d’un tiers de notre vie à dormir. Il est donc important de choisir avec soin son matelas, son surmatelas, mais aussi son oreiller. Son rôle est essentiel pour aligner la colonne vertébrale, pour garantir le confort. Pour bien le choisir, lematelas.fr livre tous ses conseils.

Choisir en fonction de sa morphologie


Il est important de prendre en compte sa morphologie pour choisir le niveau de fermeté de son oreiller. Plus la corpulence est élevée, plus le garnissage doit être ferme. Cela permet à la nuque d’être parfaitement maintenue. Pour les personnes plus légères, un oreiller medium ou moelleux est idéal pour bénéficier d’un confort optimal.

Quel oreiller pour un enfant ?

oreiller enfant

La morphologie des enfants s’accompagne parfaitement d’un oreiller moelleux, aussi dit “souple” (attention un oreiller trop moelleux ne pourra pas soutenir convenablement la tête et les cervicales). Il convient pour toutes les positions de sommeil, s’adaptant également aux mouvements fréquents des petits. Cet élément de literie doit répondre à quelques caractéristiques :

Il est conseillé de le choisir plat, entre 3 et 7 cm d’épaisseur. Ainsi, il ne gêne pas l’enfant, ne risque pas d’engendrer des douleurs cervicales.

À privilégier la forme rectangulaire pour éviter une surélévation des épaules pendant le sommeil. La colonne est ainsi alignée. Cette forme d’oreiller convient aussi aux enfants bougeant beaucoup pendant la nuit.

Bon à savoir : Les bébés n’ont pas besoin d’oreiller

Avant 24 mois, le bébé ne doit pas être accompagné d’un oreiller en raison des risques d’étouffement. Préférez le placer directement sur le matelas, sur le dos, dans une turbulette.

Quel oreiller pour un adulte ?

Les dormeurs légers ou de poids moyen sont confortablement installés avec un oreiller mi-ferme ou moelleux. Leur colonne vertébrale est alignée, leur nuque est soutenue. Pour les personnes de forte corpulence, aux alentours de 100 kg et plus, il est conseillé de se tourner vers un oreiller ferme. Ce dernier, plus rigide, évite de voir la colonne s’enfoncer dans le garnissage.

En fonction de ses habitudes de sommeil

habitudes sommeil

La morphologie est à considérer au moment de choisir son oreiller. Mais il faut avant tout tenir compte de la position de sommeil.

Un oreiller moelleux pour dormir sur le ventre

Les personnes aimant dormir sur le ventre doivent privilégier un oreiller souple, assez plat. Son épaisseur conseillée ne doit pas ici dépasser les 5 à 6 cm. Il est également possible de s’en passer complètement si le dormeur aime s’installer dans cette position pour dormir.

Un oreiller mi-ferme pour dormir sur le côté

Une position de sommeil sur le côté s’accompagne d’un modèle mi-ferme. L’oreiller doit ici s’adapter à la carrure :

Si les épaules sont larges, on préfère un oreiller à plume, avec un important gonflant. Une épaisseur de 9 à 10 cm permettra de compenser la différence de hauteur entre les épaules et la tête. L’alignement avec la colonne vertébrale est alors respecté.

- En présence régulière de douleurs cervicales, de torticolis, il est plutôt conseillé d’opter pour un oreiller en mousse à mémoire de forme. Le maintien de la nuque est optimal avec ce type de modèle. Sous l’effet de la chaleur corporelle, la matière thermosensible s’adapte à la morphologie de la tête pour la soutenir de manière optimale.

Un oreiller ferme pour dormir sur le dos

Pour dormir sur le dos, l’oreiller ferme est recommandé. Il assure un bon maintien de la nuque, ne casse pas sa courbure naturelle.

Le conseil de Luc, spécialiste de l’univers des oreillers chez lematelas.fr : Attention aux modèles trop durs

Si l’oreiller doit être ferme pour dormir sur le dos, il ne doit pas être trop dur. Dans le cas contraire, il pourrait occasionner des migraines. Pour être certain de choisir la bonne fermeté, faites le test en vous installant dessus. Votre tête doit s’enfoncer d’un tiers dans l’oreiller.

Un garnissage naturel ou synthétique ?

Il existe différents garnissages possibles pour un oreiller. Certains modèles sont faits de laine, de mousse à mémoire de forme, de plume, de fibres synthétiques ou de latex.

L’oreiller en laine est idéal pour les personnes transpirant beaucoup

La laine est une fibre naturelle reconnue pour ses propriétés respirantes, pour sa capacité à s’adapter à la température du corps. Utilisée dans un oreiller, elle offre un confort optimal aux personnes transpirant beaucoup au cours de la nuit. Au contact de ces dormeurs, la laine absorbe l’humidité et la rejette dans l’air. Les fibres de laine peuvent également être modelées au sein même de l’oreiller ou du traversin. Cela permet d’en optimiser la forme pour soutenir la nuque, pour bénéficier d’un confort personnalisé.

L’oreiller en mousse à mémoire de forme limite les douleurs cervicales

Fait d’une mousse thermosensible, le modèle à mémoire de forme, aussi appelé oreiller ergonomique est capable de modifier sa forme pour s’adapter à la cambrure de la nuque. Sous l’effet de la chaleur de la tête, ses fibres s’assouplissent jusqu’à épouser les formes de celle-ci. Il est recommandé à tous les dormeurs souffrant de douleurs cervicales ou de torticolis. Sa composition n’offre cependant pas une excellente ventilation des fibres. Il ne convient donc pas aux personnes transpirant beaucoup pendant leur sommeil.

L’oreiller en plume ou duvet est particulièrement confortable

L’oreiller en plumes ou en duvet est très apprécié pour son gonflant et son moelleux, obtenus grâce à sa composition naturelle en plume. Dans certains modèles, des parties plus dures, appelées plumettes sont ajoutées pour rendre l’oreiller plus ferme. Pour profiter d’un aspect moelleux, il est conseillé de privilégier un modèle contenant un maximum de plumes. Pour un confort mi-ferme, les oreillers composés en partie de plumettes sont plus adaptés.

L’oreiller latex offre un excellent maintien

Le latex est une matière élastique appréciée et utilisée pour la fabrication de la literie. Dans un matelas ou un surmatelas, elle permet de soutenir le corps, d’alléger les points de pression. C’est également le cas avec un oreiller. Avec une telle composition, l’oreiller réduit les points de tension du cou et des épaules, permettant de bénéficier d’une meilleure qualité de sommeil.

Grâce à sa composition, vous profitez d’une hygiène irréprochable. Très respirant, un oreiller latex évacue rapidement la transpiration nocturne. Il est aussi hypoallergénique, traité contre l’apparition de moisissures et contre les acariens. Il est donc conseillé aux personnes sensibles ou allergiques.

L’oreiller synthétique multiplie les atouts

Comme le latex, le garnissage en fibres de polyester est recommandé aux personnes souffrant d’allergies. Sa composition anallergique est très appréciée. Il dispose de plusieurs atouts :

Il peut être facilement modelé pour s’adapter à toutes les morphologies,

Son gonflant est très confortable,

Il est résistant,

Il est très facile à nettoyer,

Il offre un excellent soutien.

Différentes structures sont utilisées pour le fabriquer. Chacune d’elles ajoute des propriétés à ce type d’oreiller :

Le modèle à fibres creuses est composé de structures en forme de pailles contenant de l’air. Il gagne en souplesse. Il est également plus respirant, permettant de mieux évacuer l’humidité.

L’oreiller fibres creuses siliconées se compose lui aussi de fibres en forme de paille. Ces dernières sont cependant enduites de silicone pour garantir un meilleur frottement des fibres entre elles. Le garnissage est plus homogène.

L’oreiller microgel est apprécié pour son gonflant. Il offre un confort similaire aux modèles à plumes tout en garantissant un effet thermorégulant.

Bon à savoir : il n’existe pas d’oreiller en ressorts ensachés.

Un aspect qui vous correspond

oreiller couleurs

Après le choix du garnissage, il est important de s’intéresser à des critères plus esthétiques comme la forme, la taille ou l’aspect.

Un oreiller adapté à votre taie d’oreiller

Certains considèrent la taie d’oreiller comme un élément purement décoratif. Cette dernière peut pourtant agir sur la tenue de l’oreiller. Perdu dans un tissu de grande taille, il est moins tendu, il offre un soutien réduit. Placé dans une taie serrée, il est au contraire plus ferme. Choisissez donc votre parure de lit en fonction de la taille de votre coussin et de l’effet souhaité.

Une forme pensée pour correspondre à vos habitudes de sommeil

Il n’existe pas d’oreillers spécifiques en matière de forme. Vous aurez ici le choix entre un oreiller rectangulaire, oreiller carré des traversins.

Le modèle rectangulaire est idéal pour la plupart des dormeurs

Il convient à tous les dormeurs, pour dormir sur le ventre, sur le côté ou sur le dos. Il est également le plus recommandé pour les dormeurs bougeant beaucoup pendant la nuit. Large, il permet de changer de position sans être gêné, et sans être réveillé.

Le modèle carré est recommandé pour se détendre

Prenant de la place, le format carré peut avoir tendance à se positionner assez haut sur le matelas. Le risque est alors de souffrir d’un déséquilibre de l’alignement de la colonne vertébrale durant la nuit. Il est en revanche le plus adapté pour lire au lit ou s’y détendre.<

En s’offrant un oreiller adapté à ses habitudes de sommeil, à sa morphologie comme à ses envies de confort, les nuits sont bien plus sereines et récupératrices. Pour y parvenir, faites le point sur vos attentes et prenez le temps de bien sélectionner cet élément clé de votre literie.

 
Fermer