C'est les SOLDES !  Remises jusqu'à  -50%  - Livraison Gratuite sur tout le site !

Parler dans son sommeil : 3 choses à savoir si vous êtes somniloques

Vous parlez la nuit ? Bonne nouvelle, la science s'intéresse enfin à vous ! Une équipe de chercheurs français a recueilli et analysé les paroles nocturnes de 232 patients par ailleurs somnambules et/ou atteints de TCSP (Troubles du Comportement en Sommeil Paradoxal), deux pathologies qui associent le mouvement et la parole aux rêves.

C'est un phénomène d'apparence assez courant

71% des hommes et 75% des femmes expliquent avoir au moins une fois dans leur vie parlé dans leur sommeil. Cela arrive presque à tout le monde mais les enfants plus que les adultes ont tendance à parler la nuit. Très souvent en grandissant, la somniloquie disparaît comme le somnambulisme. Cependant, seuls 1,5% des personnes en souffrent quotidiennement. La plupart du temps, les personnes somniloques sont aussi somnambules ou présentent un TCSP. Les somniloques purs sont en fait assez rares et ils ne consultent pas leur médecin.

En majorité c'est pour dire des insultes ou poser des questions

Seules 36% des vocalisations nocturnes sont des paroles compréhensibles. Les 74% restants sont constitués de pleurs, de rires, de cris et de chuchotements. Et quand le somniloque parle distinctement, c'est le plus souvent beaucoup de gros mots ou des répétitions lié au contenu du rêve.

Cela ne veut pas dire que vous dormez mal

A tort, on a tendance à croire qu'un somniloque dort mal. Parler la nuit n'a en fait aucune conséquence sur votre sommeil. La somniloquie ne réveille pas la personne à l'inverse du somnambulisme en revanche.

Et vous, cela vous arrive de parler en dormant ?

Bien dormir s'explique aussi par une bonne literie, n'hésitez pas à découvrir nos offres matelas et sommiers

Remonter